Le Yoga prénatal

Le yoga prénatal est un excellent moyen de préparer et de faciliter l’adaptation de votre corps au changement qu’il subit. Vous allez gagner de l’espace malgré le fait que bébé grandit et en prend de plus en plus ! Pour le bébé c’est aussi très agréable de bouger avec vous et de vous sentir détendue et apaisée.

 

Le Yoga prénatal

 

Avant toute chose, vous devez apprendre à respirer, c’est un élément central du yoga et de l'accouchement. Maîtriser sa respiration permet de détendre vos muscles et de contrôler vos émotions. Voici trois postures à réaliser : La posture de l’angle lié ou Baddha Konasana : Cette posture assise permet de travailler sur l’ouverture du bassin. Commencez par vous installer contre un mur avec les plantes de pied qui se touchent et les genoux ouverts sur les côtés et respirez quelques minutes dans cette position.

Le Yoga prénatal

La posture du chat : Cette posture permet de soulager et étirer votre dos. Pour vous mettre dans cette posture, placez-vous à 4 pattes, mains écartées de la largeur des épaules, genoux de la largeur du bassin. Inspirez par le nez en levant la tête et en creusant le dos, expirez ensuite par la bouche et inversez le mouvement en arrondissant le haut du dos : comme un chat qui s’étire !

Le Yoga prénatal Le Yoga prénatal



Malasana : cette posture vous donnera beaucoup de chance d’éviter l’épisiotomie ! Placez les pieds sur les bords externes de votre tapis et ouvrez-les en danseuse : le pied droit à 14h et le gauche à 10h. Accroupissez-vous sans soulever les talons ( vous pouvez utiliser des briques). Placez les mains en prières, les coudes en contact avec les genoux et redressez-vous au maximum.

Le Yoga prénatal
Enceinte, vous devez adapter votre pratique et certaines postures sont à proscrire dès le 2e trimestre :
• Les torsions, car elles compriment les organes internes dont l’utérus.
• Les exercices de pranayama (respiration) – vous pouvez dorénavant expirer par la bouche durant votre pratique.
• Les postures sur le ventre (notamment le cobra)
• Les postures qui sollicitent les abdominaux
• Les inversions si vous ne les maitrisez pas et si le bébé a déjà la tête en bas (si au contraire, vous approchez du terme et que bébé a toujours la tête en haut, vous pouvez pratiquer des postures inversées, encore une fois tant que vous les maitrisez)
Réalisez les exercices à votre rythme : le but est de vous faire du bien, à vous et votre bébé !

Ajouter un commentaire